Carnet de Louis Favreau
Chaire de recherche en développement des collectivités (CRDC)

Articles les plus récents


Articles les plus récents


L’austérité n’est pas la solution : pourquoi pas une fiscalité écologique ?

mercredi 15 octobre 2014 par Gilles Bourque

La fiscalité est un instrument de solidarité sociale. C’est par elle que nous finançons nos choix de société. Elle représente l’un des piliers de la culture politique qui s’est imposée dans les pays industrialisés dans l’après-guerre, qui a permis de financer l’État social moderne. Mais aujourd’hui, des « experts » nous disent que le Québec ferait face à un « déficit structurel des dépenses publiques » et qu’il serait maintenant temps de procéder à des changements en profondeur. Autrement dit, de remettre en question les fondements de la solidarité sociale. Il existe d’autres pistes. L’écofiscalité en est une.



Une finance solidaire québécoise au service du développement au Sud : quel scénario est le plus plausible ?

lundi 29 septembre 2014 par Louis Favreau

Du 6 au 9 octobre prochain se tient le 2e Sommet international des coopératives organisé conjointement par le mouvement Desjardins et l’Alliance coopérative internationale (ACI). La CRDC est partenaire de cet événement. Elle y organise un forum d’échange avec quelques grandes organisations comme la FAO, les RMB, INAISE. Le programme a pour thème : La transition écologique de l’économie et la solidarité internationale : quelles priorités pour les coopératives et les mouvements sociaux ? Ce rendez-vous de portée internationale est ouvert à tous les militants et dirigeants de mouvements (coopératives, mutuelles, syndicats, associations) de même qu’aux membres des organisations de coopération internationale (OCI). Pour une vue d’ensemble qui vous donnera un avant-goût des échanges à venir lors de ce rendez-vous international, ne manquez pas le cahier spécial du Devoir de jeudi prochain le 2 octobre.

Dans le cadre de ce blogue nous vous présentons un 3e billet qui approfondit certains aspects de la transition écologique de l’économie. Le premier portait sur « La transition énergétique de l’économie, l’enjeu du transport collectif » (signé par un chercheur de l’IREC, le sociologue et économiste Gilles Bourque). Le second portait sur « L’agriculture, les économies de proximité et la transition écologique au Nord et au Sud », un deuxième billet signé de Louis Favreau. Ce 3e billet porte sur la finance solidaire et la solidarité internationale dans une perspective de développement durable.



Comment nourrir le monde dans la prochaine décennie ?

Agriculture, économies de proximité et transition écologique au Nord et au Sud

lundi 4 août 2014 par Louis Favreau

Du 6 au 9 octobre prochain se tiendra le 2e Sommet international des coopératives organisé conjointement par le mouvement Desjardins et l’Alliance coopérative internationale (ACI). La CRDC est partenaire de cet événement et à ce titre, avec l’appui institutionnel du Sommet, organise un rendez-vous international le 6 octobre prochain à Québec. La CRDC n’est pas seule dans cette galère. Ce rendez-vous est une construction conjointe avec plusieurs partenaires dont l’UPA DI et l’Institut de recherche en économie contemporaine (IREC) ; la Caisse d’économie solidaire Desjardins, Développement solidaire international (DSI) et Fondaction de la CSN ; le service de solidarité internationale de la FTQ ; le Fonds Solidarité Sud (FSS) ; l’AQOCI, SOCODEVI, le GESQ et le Collectif international des CJE sans frontières de même que plusieurs invités internationaux de la FAO, d’INAISE, des Rencontres du Mont-Blanc et de Partenaire de développement (Indonésie).

Ce sera un forum d’échanges de portée internationale avec la présence d’invités de différents continents. Le programme a pour thème : La transition écologique de l’économie et la solidarité internationale : quelles priorités pour les coopératives et les mouvements sociaux ? Ce rendez-vous est ouvert (à peu de frais [2]) à tous les militants et dirigeants de mouvements (coopératifs, mutualistes, syndicaux et communautaires) de même qu’aux membres d’organisations de coopération internationale (OCI).

C’est dans le cadre de ce rendez-vous que le blogue de la CRDC produit une série de billets. Le premier portait sur « La transition énergétique de l’économie, l’enjeu du transport collectif » (signé par un chercheur de l’IREC, le sociologue et économiste Gilles Bourque). Ce deuxième billet est de la CRDC et est signé de Louis Favreau.



L’organisation communautaire au Québec : un pionnier raconte

dimanche 1er juin 2014 par Michel Blondin

Comme le dit si bien un intervenant communautaire de longue date, Jacques Fournier, à propos du livre Innover pour mobiliser. L’actualité de l’expérience de Michel Blondin paru aux Presses de l’Université du Québec en 2012 http://www.puq.ca/auteurs/michel-blondin-3907.html Michel a été un innovateur pédagogique. Il est un pionnier de l’intervention communautaire au Québec. Il l’a effectivement été dans trois champs d’intervention différents et forts complémentaires : l’animation sociale de quartier (à Montréal) ; la coopération internationale (avec SUCO en Bolivie et au retour) et la formation syndicale (chez les Métallos de la FTQ, à la FTQ, puis au Fonds de solidarité de la FTQ). Il faisait récemment une conférence au Centre Saint-Pierre. Nous l’avons invité à nous livrer ici en synthèse le fruit de son expérience d’intervenant communautaire, « métier » qu’il a exercé pendant plus de 40 ans, à partir de l’exposé de cette soirée au Centre Saint-Pierre en février dernier.



Transport collectif : l’urgence d’investir dans les infrastructures

vendredi 16 mai 2014 par Gilles Bourque

Du 6 au 9 octobre prochain se tiendra le 2e Sommet international des coopératives organisé conjointement par le mouvement Desjardins et l’Alliance coopérative internationale (ACI). La CRDC est partenaire de cet événement et à ce titre organise un rendez-vous international la journée du 6 avant l’ouverture en soirée : un forum d’échanges de portée internationale avec la présence d’invités de tous les continents. Le thème : La transition écologique de l’économie et la solidarité internationale : quelles priorités pour les coopératives et les mouvements sociaux ? En matinée, deux débats : 1) Les agricultures familiales sont-elles un modèle à privilégier ? 2) La transition énergétique de l’économie : peut-on sortir des énergies fossiles ? En après midi : 1) Comment se reconfigure la solidarité internationale du Québec de la prochaine décennie ? 2) Les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) post 2015 : quelles priorités ?

Ce rendez-vous réunira des dirigeants de mouvements (coopératifs, mutualistes, syndicaux et communautaires) de même que des OCI et des chercheurs [5]. Un forum organisé par la CRDC en collaboration avec l’UPA DI, l’IREC, la Caisse d’économie solidaire Desjardins, l’AQOCI, Développement solidaire international (DSI), le Fonds Solidarité Sud et des organisations membres du Forum des Rencontres du Mont-Blanc [6].

JPEG - 71.1 ko

C’est dans le cadre de ce rendez-vous que le blogue de la CRDC produira une série de 4 ou 5 billets. Le premier porte sur « La transition énergétique de l’économie, l’enjeu du transport collectif ». Il est signé par un chercheur de l’IREC le sociologue et économiste Gilles Bourque.

Louis Favreau
Titulaire de la CRDC



Mouvement communautaire, continuités et ruptures

Les défis politiques de l’action communautaire autonome aujourd’hui (3 de 3)

mercredi 9 avril 2014 par Louis Favreau

Il y a 25 ans cette année, j’écrivais mon premier livre sur le mouvement communautaire dans le cadre de la programmation du Centre de formation populaire de l’époque (Favreau, 1989). 25 ans plus tard, les principaux paramètres du « communautaire » sont toujours pertinents mais notre société a beaucoup changé et le mouvement communautaire avec lui. Quel avenir lui est-il réservé ? Quels sont ses défis sociopolitiques pour la prochaine décennie ?



Coopératives, économie sociale et action communautaire autonome : état des lieux en 2014 (2 de 3)

mercredi 19 mars 2014 par Louis Favreau

Les trois familles du « tiers secteur » continuent de se mouvoir avec leur propre identité tout en convergeant parfois sur certains dossiers. Mais si on a beaucoup parlé de la loi-cadre en économie sociale qui engageait directement deux des trois protagonistes (coopératives et entreprises associatives), l’intervention dans l’espace public du « communautaire » est restée quelque peu sous le boisseau. Pourtant il s’y passe passablement de choses. Voici donc quelques éléments d’une réflexion en cours –encore quelque peu brouillonne - qui feront vraisemblablement partie d’un ouvrage présentement en chantier.



Coopératives, économie sociale et action communautaire autonome : état des lieux en 2014 (1 de 3)

jeudi 9 janvier 2014 par Louis Favreau

J’écrivais en janvier 2012 un premier billet sur l’action communautaire, les coopératives et l’économie sociale . Le succès de ce billet a été immédiat. En deux ans plus de 5000 visites ont été réalisées sur ce seul billet classé le premier de mes 85 articles. La thèse défendue : ces trois types d’organisation ont beau faire « objectivement » partie d’un même « tiers secteur » (par distinction d’avec le secteur public et le secteur privé), ce sont depuis 10 ans, dans la foulée de la politique d’action communautaire du gouvernement (2001), des dynamiques distinctes. Je poursuis donc aujourd’hui la réflexion sur l’économie sociale, celle des coopératives et celle des entreprises associatives surtout -dans la foulée de la loi 27 en économie sociale-. Je ferai un deuxième billet en février sur ÉS et action communautaire autonome -dans la foulée d’une mise à jour en cours de la politique québécoise d’action communautaire-.



Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), agriculture durable et solidarité internationale : une mise en perspective

mardi 3 décembre 2013 par Louis Favreau

De Rio+20 en 2012 en passant par l’Année internationale de l’exploitation agricole familiale en 2014 pilotée par l’ONU et son agence, la FAO, en direction des rencontres internationales des Objectifs du millénaire pour le développement après 2015 dont celle des Rencontres du Mont-Blanc (RMB) de novembre dernier et du Sommet international des coopératives en octobre prochain, une volonté commune semble se dessiner au sein d’un bon nombre d’organisations. De façon notable dans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Dans une période de crises où le modèle unique de développement se trouve enfin questionné, le projet de s’engager dans la construction d’autres manières de vivre chez soi comme sur l’ensemble de la planète prend du relief. Les organisations paysannes et de petits producteurs, les OCI et divers mouvements sociaux participent tous à leur manière à cette nouvelle dynamique internationale.



Les nouveaux outils financiers de la solidarité internationale

Dans un avenir rapproché le Québec pourrait soutenir de petites et moyennes entreprises collectives dans des communautés du Sud
jeudi 31 octobre 2013 par crdc, Louis Favreau

Depuis plus de 40 ans, les OCI du Québec agissent principalement à partir du dispositif des dons en provenance du public et des gouvernements (l’ACDI surtout, le MRI un peu). Mais ce soutien, notamment pour financer des infrastructures économiques locales dans le Sud comme cela se présente dans plusieurs expériences, commande d’être accompagné d’une pratique de prêts et de garanties de prêts. L’avenir d’une solidarité internationale présentement dans tous ses états repose en fait sur cette association complémentaire du don et du prêt et sur une plus grande autonomie de financement des OCI. Y a-t-il des expériences qui vont dans ce sens ailleurs ? Y-a-t-il des initiatives qui ont commencé à explorer ce nouveau chantier ? Peut-on aller au delà de quelques « best practices » associatives ou coopératives et changer d’échelle d’intervention ? Quelques propositions surgissent aujourd’hui dont l’hypothèse d’un fonds dédié aux PME collectives dans le Sud. Dans le cadre de nos recherches des 10 dernières années à la CRDC, nous sommes tombés sur l’expérience la plus pertinente qui soit pour le Québec en la matière : l’expérience française de la SIDI, Solidarité internationale pour le développement et l’investissement. Nous avons mené enquête à ce sujet. Exploration des nouvelles terres de la solidarité internationale : les outils financiers de l’économie solidaire.


Louis Favreau


L’universitaire

Après 20 ans comme organisateur communautaire professionnel, Louis Favreau devient en 1986 professeur-chercheur à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Son travail universitaire est alors marqué par l’interface entre une discipline professionnelle, le travail social, et une discipline plus classique, la sociologie, et par l’interface avec des organisations et des réseaux axés sur le changement social. Depuis 2012, il est professeur émérite de l’UQO.

Titulaire d’une Chaire de recherche en développement des collectivités (CRDC) depuis 1996 à l’UQO (chaire de recherche du Canada de 2002 à 2008), il a dirigé ou co-dirigé des réseaux de recherche au Québec et à l’international.

Il anime également un Observatoire en économie sociale, organisation communautaire et développement régional de même qu’un site de recherche en développement international à l’UQO.


L’auteur

Auteur de plusieurs ouvrages et articles de revue depuis une vingtaine d’années : 26 livres, plus de 150 articles et chapitres de livres publiés au Québec comme à l’international, 150 communications scientifiques et professionnelles dans des congrès québécois et internationaux (en Europe, en Amérique latine et en Afrique de l’Ouest). Il a en outre obtenu quelques 35 subventions de recherche, dont une moitié en tant que chercheur principal et l’autre moitié à titre de co-responsable ou co-chercheur


Le chercheur

FAVREAU, L. et M. Hébert (2012), La transition écologique de l’économie - la contribution des coopératives et de l’économie solidaire

FAVREAU, L. et E. MOLINA (2011), Économie et société, pistes de sortie de crise

FAVREAU, L. (2010), Mouvement coopératif, une mise en perspective

LEMAY, J-F., FAVREAU, L. et C. MALDIDIER (2010), Commerce équitable : Les défis de la solidarité dans les échanges internationaux

FAVREAU, L., FRÉCHETTE, L. et R. LACHAPELLE (2010), Les défis d’une mondialisation solidaire.

FAVREAU, L., FRÉCHETTE, L. et R. LACHAPELLE (2008), Coopération Nord Sud et développement : le défi de la réciprocité.

FAVREAU, L. (2008), Entreprises collectives, les enjeux sociopolitiques et territoriaux de la coopération et de l’économie sociale

BOURQUE, D., COMEAU, Y., FAVREAU, L. et L. FRÉCHETTE (2007), L’organisation communautaire. Fondements, approches et champs de pratique

FAVREAU, L., et A.S. FALL (2007) (dir.), L’Afrique qui se refait. Initiatives socio-économiques des communautés et développement en Afrique noire

FAVREAU, L., A.S.FALL et G. LAROSE (2004), Le Sud…et le Nord dans la mondialisation. Quelles alternatives ?

FAVREAU, L. et L. FRÉCHETTE (2002), Mondialisation, économie sociale, développement local et solidarité internationale

COMEAU, Y., FAVREAU, L., LÉVESQUE, B. et M. MENDELL (2001), Emploi, économie sociale et développement local : les nouvelles filières.

SPEAR, R., DEFOURNY, J., FAVREAU, L. et J.-L. LAVILLE (2001), Tackling Social Exclusion in Europe, the Contribution of the Social Economy.



Le rédacteur

Collaborateur au blogue de la coopérative d’édition Oikos


Le militant

Président du Fonds Solidarité Sud

Vice-président du GESQ


Accueil | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License