Carnet de Louis Favreau
Chaire de recherche en développement des collectivités (CRDC)

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Mouvement communautaire, continuités et ruptures

Les défis politiques de l’action communautaire autonome aujourd’hui (3 de 3)

mercredi 9 avril 2014 par Louis Favreau

Il y a 25 ans cette année, j’écrivais mon premier livre sur le mouvement communautaire dans le cadre de la programmation du Centre de formation populaire de l’époque (Favreau, 1989). 25 ans plus tard, les principaux paramètres du « communautaire » sont toujours pertinents mais notre société a beaucoup changé et le mouvement communautaire avec lui. Quel avenir lui est-il réservé ? Quels sont ses défis sociopolitiques pour la prochaine décennie ?



Coopératives, économie sociale et action communautaire autonome : état des lieux en 2014 (2 de 3)

mercredi 19 mars 2014 par Louis Favreau

Les trois familles du « tiers secteur » continuent de se mouvoir avec leur propre identité tout en convergeant parfois sur certains dossiers. Mais si on a beaucoup parlé de la loi-cadre en économie sociale qui engageait directement deux des trois protagonistes (coopératives et entreprises associatives), l’intervention dans l’espace public du « communautaire » est restée quelque peu sous le boisseau. Pourtant il s’y passe passablement de choses. Voici donc quelques éléments d’une réflexion en cours –encore quelque peu brouillonne - qui feront vraisemblablement partie d’un ouvrage présentement en chantier.



Coopératives, économie sociale et action communautaire autonome : état des lieux en 2014 (1 de 3)

jeudi 9 janvier 2014 par Louis Favreau

J’écrivais en janvier 2012 un premier billet sur l’action communautaire, les coopératives et l’économie sociale . Le succès de ce billet a été immédiat. En deux ans plus de 5000 visites ont été réalisées sur ce seul billet classé le premier de mes 85 articles. La thèse défendue : ces trois types d’organisation ont beau faire « objectivement » partie d’un même « tiers secteur » (par distinction d’avec le secteur public et le secteur privé), ce sont depuis 10 ans, dans la foulée de la politique d’action communautaire du gouvernement (2001), des dynamiques distinctes. Je poursuis donc aujourd’hui la réflexion sur l’économie sociale, celle des coopératives et celle des entreprises associatives surtout -dans la foulée de la loi 27 en économie sociale-. Je ferai un deuxième billet en février sur ÉS et action communautaire autonome -dans la foulée d’une mise à jour en cours de la politique québécoise d’action communautaire-.



Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), agriculture durable et solidarité internationale : une mise en perspective

mardi 3 décembre 2013 par Louis Favreau

De Rio+20 en 2012 en passant par l’Année internationale de l’exploitation agricole familiale en 2014 pilotée par l’ONU et son agence, la FAO, en direction des rencontres internationales des Objectifs du millénaire pour le développement après 2015 dont celle des Rencontres du Mont-Blanc (RMB) de novembre dernier et du Sommet international des coopératives en octobre prochain, une volonté commune semble se dessiner au sein d’un bon nombre d’organisations. De façon notable dans le secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Dans une période de crises où le modèle unique de développement se trouve enfin questionné, le projet de s’engager dans la construction d’autres manières de vivre chez soi comme sur l’ensemble de la planète prend du relief. Les organisations paysannes et de petits producteurs, les OCI et divers mouvements sociaux participent tous à leur manière à cette nouvelle dynamique internationale.



Les nouveaux outils financiers de la solidarité internationale

Dans un avenir rapproché le Québec pourrait soutenir de petites et moyennes entreprises collectives dans des communautés du Sud
jeudi 31 octobre 2013 par crdc, Louis Favreau

Depuis plus de 40 ans, les OCI du Québec agissent principalement à partir du dispositif des dons en provenance du public et des gouvernements (l’ACDI surtout, le MRI un peu). Mais ce soutien, notamment pour financer des infrastructures économiques locales dans le Sud comme cela se présente dans plusieurs expériences, commande d’être accompagné d’une pratique de prêts et de garanties de prêts. L’avenir d’une solidarité internationale présentement dans tous ses états repose en fait sur cette association complémentaire du don et du prêt et sur une plus grande autonomie de financement des OCI. Y a-t-il des expériences qui vont dans ce sens ailleurs ? Y-a-t-il des initiatives qui ont commencé à explorer ce nouveau chantier ? Peut-on aller au delà de quelques « best practices » associatives ou coopératives et changer d’échelle d’intervention ? Quelques propositions surgissent aujourd’hui dont l’hypothèse d’un fonds dédié aux PME collectives dans le Sud. Dans le cadre de nos recherches des 10 dernières années à la CRDC, nous sommes tombés sur l’expérience la plus pertinente qui soit pour le Québec en la matière : l’expérience française de la SIDI, Solidarité internationale pour le développement et l’investissement. Nous avons mené enquête à ce sujet. Exploration des nouvelles terres de la solidarité internationale : les outils financiers de l’économie solidaire.



Coopératives, organisations paysannes et sécurité alimentaire : les défis de la décennie qui vient

jeudi 3 octobre 2013 par Louis Favreau

2014 sera l’année internationale de l’agriculture familiale nous dit l’ONU. La question alimentaire est plus que jamais à l’ordre du jour parce que partout les organisations paysannes ou d’agriculteurs, les coopératives agroalimentaires, les organisations de coopération internationale, la FAO, agence de l’ONU dédié à cette question et plein d’autres ont lancé le message aux États membres de l’ONU qu’il y avait urgence. Que pouvons-nous faire au Québec sur cet enjeu ? Beaucoup. UPA DI a le gros de l’initiative en la matière. Le GESQ a été inspiré par cette organisation pour la réalisation de son université d’été en mai dernier avec d’excellents contenus qu’on retrouve dans le cahier spécial du Devoir portant sur Agriculture et développement durable. Dans la foulée, le 2e Sommet international des coopératives qui se tiendra exactement dans un an (du 6 au 8 octobre 2014) en a fait également une priorité et les Rencontres du Mont-Blanc en novembre prochain aussi. À plus petite échelle, le Fonds Solidarité Sud fera sa campagne 2013-2014 en soutenant une organisation paysanne sénégalaise. C’est avec cet horizon d’inspirer quelque peu les débats de cette mouvance que j’avance ici quelques pistes sur lesquels travailler dans la décennie qui vient tant au Nord qu’au Sud.

PDF - 2 Mo
Cahier spécial journal Le Devoir 22 mai 2013


Économie sociale, développement local et solidarité internationale : mythes et réalités d’aujourd’hui

mardi 25 juin 2013 par Louis Favreau

Au cours des cinq ou six dernières semaines, j’ai été dans un tourbillon de débats : L’Université d’été du GESQ les 23 et 24 mai dernier et la production d’un cahier spécial du Devoir sur l’agriculture et le développement durable paru la veille ; la présentation d’un mémoire à la Commission parlementaire sur le projet de loi 27 en économie sociale, le 28 mai, dernière journée d’audience de la dite commission ; ma participation à un comité de sélection de projets au Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD) dans le cadre de son concours d’iDDées 2013 lancé en avril dernier sans compter une invitation qui m’avait été transmise par le comité conjoint AQOCI-MRI lequel doit déposer un document d’orientation sur le scénario d’une coopération internationale québécoise désormais pilotée par une Agence québécoise de solidarité internationale (AQSI). Tout cela m’a conduit, à travers observations, échanges, discussions et questions de tout ordre à quelques considérations sur l’économie sociale (quelle économie sociale après l’adoption d’une loi ?), sur le développement local (small is beautiful, vraiment ?), sur l’urgence écologique (la valeur éducative du DD est-elle suffisante ?) et sur la solidarité internationale du Québec (quel avenir par temps difficiles ?).



Agriculture familiale et solidarité internationale avec organisations paysannes au Sud : l’expérience de l’UPA DI (2)

mardi 14 mai 2013 par Louis Favreau

2013 est l’année du 20e anniversaire d’UPA Développement international. 2013 est aussi l’année de la 7e édition de l’Université d’été du GESQ qui portera sur les défis de développement durable en matière d’agriculture et d’alimentation et 2014 sera, par résolution de l’ONU, l’année internationale de l’agriculture familiale. La question alimentaire, dans sa dimension planétaire, est plus que jamais à l’ordre du jour. Thème de ce billet : l’expérience de partenariat de l’UPA DI avec des organisations paysannes au Sud. Suite de mon premier billet et de l’entrevue [2] avec le secrétaire général de l’organisation, André Beaudoin, agriculteur de profession.



Agriculture familiale, syndicalisme agricole et solidarité internationale : l’expérience de l’UPA DI (1)

mardi 9 avril 2013 par Louis Favreau

2013 est l’année du 20e anniversaire d’UPA Développement international. 2013 est aussi l’année de la 7e édition de l’Université d’été du GESQ qui portera sur les défis de développement durable en matière d’agriculture et d’alimentation et 2014 sera, par résolution de l’ONU, l’année internationale de l’agriculture familiale. La question alimentaire, dans sa dimension planétaire, est plus que jamais à l’ordre du jour. Thème de ce billet : l’expérience de partenariat d’UPA DI avec des organisations paysannes au Sud.



Le capitalisme : de quelques idées reçues à gauche et à droite (2)

mardi 5 mars 2013 par Louis Favreau

On ne bâtit pas des alternatives au modèle économique dominant sans saisir la nature de la crise et les fondamentaux de l’économie dominante d’aujourd’hui. Quand un diagnostic est approximatif, les remèdes proposés risquent de l’être également. Il faut donc cerner de plus près l’organisation économique et sociale qui est la nôtre que certains nomment pudiquement une économie de marché et d’autres, de plus en plus nombreux, qui n’hésitent plus à nommer un chat un chat : le capitalisme. Suite du billet précédent


Louis Favreau


L’universitaire

Après 20 ans comme organisateur communautaire professionnel, Louis Favreau devient en 1986 professeur-chercheur à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Son travail universitaire est alors marqué par l’interface entre une discipline professionnelle, le travail social, et une discipline plus classique, la sociologie, et par l’interface avec des organisations et des réseaux axés sur le changement social. Depuis 2012, il est professeur émérite de l’UQO.

Titulaire d’une Chaire de recherche en développement des collectivités (CRDC) depuis 1996 à l’UQO (chaire de recherche du Canada de 2002 à 2008), il a dirigé ou co-dirigé des réseaux de recherche au Québec et à l’international.

Il anime également un Observatoire en économie sociale, organisation communautaire et développement régional de même qu’un site de recherche en développement international à l’UQO.


L’auteur

Auteur de plusieurs ouvrages et articles de revue depuis une vingtaine d’années : 26 livres, plus de 150 articles et chapitres de livres publiés au Québec comme à l’international, 150 communications scientifiques et professionnelles dans des congrès québécois et internationaux (en Europe, en Amérique latine et en Afrique de l’Ouest). Il a en outre obtenu quelques 35 subventions de recherche, dont une moitié en tant que chercheur principal et l’autre moitié à titre de co-responsable ou co-chercheur


Le chercheur

FAVREAU, L. et M. Hébert (2012), La transition écologique de l’économie - la contribution des coopératives et de l’économie solidaire

FAVREAU, L. et E. MOLINA (2011), Économie et société, pistes de sortie de crise

FAVREAU, L. (2010), Mouvement coopératif, une mise en perspective

LEMAY, J-F., FAVREAU, L. et C. MALDIDIER (2010), Commerce équitable : Les défis de la solidarité dans les échanges internationaux

FAVREAU, L., FRÉCHETTE, L. et R. LACHAPELLE (2010), Les défis d’une mondialisation solidaire.

FAVREAU, L., FRÉCHETTE, L. et R. LACHAPELLE (2008), Coopération Nord Sud et développement : le défi de la réciprocité.

FAVREAU, L. (2008), Entreprises collectives, les enjeux sociopolitiques et territoriaux de la coopération et de l’économie sociale

BOURQUE, D., COMEAU, Y., FAVREAU, L. et L. FRÉCHETTE (2007), L’organisation communautaire. Fondements, approches et champs de pratique

FAVREAU, L., et A.S. FALL (2007) (dir.), L’Afrique qui se refait. Initiatives socio-économiques des communautés et développement en Afrique noire

FAVREAU, L., A.S.FALL et G. LAROSE (2004), Le Sud…et le Nord dans la mondialisation. Quelles alternatives ?

FAVREAU, L. et L. FRÉCHETTE (2002), Mondialisation, économie sociale, développement local et solidarité internationale

COMEAU, Y., FAVREAU, L., LÉVESQUE, B. et M. MENDELL (2001), Emploi, économie sociale et développement local : les nouvelles filières.

SPEAR, R., DEFOURNY, J., FAVREAU, L. et J.-L. LAVILLE (2001), Tackling Social Exclusion in Europe, the Contribution of the Social Economy.



Le rédacteur

Collaborateur au blogue de la coopérative d’édition Oikos


Le militant

Président du Fonds Solidarité Sud

Vice-président du GESQ


Accueil | Contact | Plan du site | |

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP + AHUNTSIC

Creative Commons License